Massa

Ton expérience en Israël commence ici !
  • scissors
    Le 1 septembre 2014Par Les participants, Massattitudes

    Oulpan, la première web-série franco-israélienne.

    Oulpan relate les péripéties en Israël de 3 colocataires d’origine française (Simon, Laura et Mika), qui ont un but en commun : apprendre l’hébreu et la culture israélienne.

    Installez-vous et regardez !

    Lire la suite…

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , ,
  • scissors
    Le 28 août 2014Par Les participants

    Tout d’abord, je me présente : Je m’appelle Samuel Amouyal. Je suis venu de Paris où j’ai fait ma scolarité au Lycée yabné. J’ai 18 ans, mais j’en avais 17 au début du programme.

    Massa : Le programme que j’ai choisi et pour quelle raison :
    J’ai choisi de faire une année à la Yéchiva du Mah’on Meir car il était pour moi le programme le plus adéquat à ce que je cherchais: Limoud Torah avec Oulpan d’hébreu et option de préparation au psychométrique.
    De plus, la Torah véhiculée au Mahon Meir est la plus ouverte que j’ai connue, pas seulement centrée sur moi-même mais orientée aussi vers le Peuple et la terre d’Israël, une Thora qui prône sincèrement l’amour du prochain …

    M : Qui m’a fait connaitre Massa ?
    Un de mes Madrihim au Bac Bleu Blanc

    M : Les démarches Massa et l’inscription étaient-elles compliquées ?
    Pas trop. De plus, on peut facilement les contacter et les relancer, en général ils répondent rapidement.

    M : Est-ce que j’avais peur de quitter la France ?
    Non. J’étais surtout excité et impatient de pouvoir ouvrir ce nouveau  chapitre de ma vie …

    M : Mes premiers  pas en Israël :
    Au début évidemment mes parents me manquaient terriblement, mais très vite je me suis trouvé  une autre famille, celle du Mahon Meir. De plus, j’ai été propulsé dans une étude de Torah complètement différente de celle que j’avais connue jusque là, tant par la qualité et la profondeur du Limoud que par la personnalité des Rabbanim. J’ai été également frappé de cette volonté des gens autour de nous à nous aider à toute occasion …

    Mon meilleur souvenir :
    Le premier Chabbat à la Yéchiva : c’était la première fois que je ressentais cette Kedoucha du Chabbat en Israël, les cours organisés, la Tfila unique avec tous les élèves du Mahon et les repas chez les familles qui vous accueillent comme leurs enfants …

    M : Mon pire souvenir :
    La première lessive que j’ai du faire seul, avec ma mère au bout du fil pour différencier entre le blanc et le couleur. J’ai perdu 4 paires de chaussettes …

    M : Ce qui m’a le plus manqué :
    Les baguettes chaudes, mais surtout le Chabbat midi avec toute la famille.

    M : Ce que j’aime le plus au Mahon Meir :
    Les Rabbanim. On sent qu’ils vivent sincèrement ce qu’ils nous enseignent et qu’ils respirent l’amour et le respect du prochain, valeurs qui sont très importantes à mes yeux. Ils sont toujours présents pour nous aider, et les cours dispensés sont de grande qualité.

    M : Mon niveau d’hébreu :
    Très bon. Bien que je ne parlais pas un mot en arrivant, je commence maintenant à tenir une conversation avec les étudiants Israéliens.

    M : La préparation au test psychométrique a-t-elle été fructueuse ?
    Personnellement je les avais déjà passés en France, mais mes amis qui l’ont faite ont progressé de 100 points en moyenne.

    M : Ce qui m’a le plus manqué durant le programme :
    Le temps ! On découvre tellement de choses à étudier et on dispose de si peu de temps pour y arriver … On se rend compte de la richesse de notre Thora, sans avoir le temps d’en acquérir assez !

    M : Mon expérience en Israël :
    Inoubliable. Elle m’a permis de comprendre que la place de chaque juif est ici et pas ailleurs, que notre peuple est unique, et que la conjugaison des deux vaut tous les efforts et toutes les peines.

    M : Cela valait-il le coup ?
    Sans hésitation ! Cette année vécue au Mahon Meir m’a permis d’entrevoir une nouvelle optique à ma vie. J’y ai appris quelle direction et quel but je veux donner à mon existence. Et surtout j’ai compris quel genre d’homme je veux être, et cela n’a pas de prix …

    M : Mes projets l’année prochaine ?:
    Je pense Béézrat Achem rentrer à l’armée, dans la brigades des parachutistes.

    M : Mon conseil aux nouveaux participants ?:
    Rejoignez-nous au Mahon Meir. Dès le début n’hésitez pas à faire des havroutot en hébreu avec les Israéliens, mélangez vous à eux, cela vous permettra de beaucoup progresser et vous intégrer en douceur à la Yéchiva. Demandez également des Havroutot avec les Rabbanim, vous avancerez beaucoup, tant en Torah que dans votre façon de vivre et vous comporter. Et prévoyez d’emblée beaucoup de chaussettes, elles disparaissent vite !!!

    M : Que penses-tu de l’initiative Massa : permettre a tous les jeunes de 18 à 31 ans de découvrir Israël à travers de programme de longues durées :
    C’est une initiative vitale pour encourager les jeunes juifs  du monde entier à connaître Israël et à venir s’imprégner de cette ambiance unique au monde. Grâce au programme Massa, j’ai pris conscience qu’Israël, ce n’est pas seulement  une station de tourisme  pour les vacances d’été.

    M : Conseillerais-tu cette expérience aux jeunes juifs de France ?
    Foncez. N’hésitez pas et plongez dans le bain de la vie en Israël. Envers et contre toute logique on se sent enfin à sa place, on se sent revivre …

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , , , , , ,
  • scissors
    Le 24 juillet 2014Par Les participants

    Massa : Peux-tu te présenter en quelques mots ? 
    Je m’appelle Jennifer Amar, j’ai 27 ans et je viens de Fontenay sous bois (94).

    M : A quel programme Massa as-tu (ou vas-tu) participé ? 
    Je suis venue en Israël il y a 6 mois pour intégrer le séminaire du Mahon Ora.

    M : Pourquoi as-tu choisi ce programme massa ? 
    J’ai choisi ce programme car il proposait à la fois des cours de kodesh et un oulpan.
    C’est un programme complet, avec un accompagnement professionnel, des tyoulim, des Chabbat organisés et des activités, qui se fait dans un environnement magnifique.

    M : Quelles sont les démarches pour s’inscrire à un programme Massa ? Sont-elles faciles ? 
    Pour m’inscrire à ce programme cela à été très simple, tout s’est fait en 2 semaines. J’ai fourni une petite liste de documents à la responsable du séminaire qui s’est chargée de faire le lien avec Massa.

    M : Quel ton meilleur souvenir ? 
    Mon meilleur souvenir…  Une soirée organisée chez la Rabbanite Ben Ichay pour Tou Bichvat. Nous avons toutes raconté (et mimé) ce que signifiait pour nous Eretz Israël. C’était une soirée très émouvante. C’est aussi à ce moment la que j’ai pris la décision de faire ma Alya. Il y’a eu aussi le tyoul au musée des aveugles et celui dans le neguev, deux expériences magnifiques qui changent complètement la vision que l’on porte sur le monde.

    M : Quel ton pire souvenir ou « la galère » du voyage ? 
    Le moment le plus difficile du programme est la semaine passée pendant la tempête. C’était éprouvant mais c’est à ce moment là que ardout et hessed prennent tout leur sens en Eretz Israël !

    M : Est ce que tu peux nous dire ce qui t’a le plus manqué en France pendant ton expérience en Israël ? 
    La famille manque beaucoup mais au séminaire on fait des rencontres extraordinaires, des rencontres qui, de fil en aiguille, deviennent une nouvelle famille.

    M : Un petit conseil pour les futurs participants à Massa ? 
    Je n’ai pas vraiment de conseils a donner aux futurs participants Massa, je leur recommande juste de ne pas trop se poser de questions et de foncer.

    M : Quel est le « grand » regret de ton expérience : je n’ai pas eu le temps de faire ….
    Pour ma part j’ai juste un petit regret : avoir commencé le programme avec 1 mois de retard, je suis passée à côté de beaux tyoulim.

    M : Raconte-nous en quelques mots ton expérience en Israël ? 
    Mon expérience en Israël… J’ai donc débuté le programme en novembre. Nous avons eu des cours magnifiques sur la emouna,  les midot, la parashat hashavoua, la halakha, l’histoire d’Israël, etc., des tyoulim dans le désert de Yeouda, dans le Neguev, Mitzpe Ramon, musée de l’indépendance, musée des aveugles, Itamar, Goush Etzion et beaucoup d’autres. J’ai aussi été accompagnée par la responsable RH du séminaire qui ma tout de suite trouvé un stage (1 demi journée par semaine) dans le domaine dans lequel je souhaitais travailler. Elle a été très présente pour chacune d’entre nous, pour nous conseiller, nous aider dans la rédaction de notre CV, etc.

    M : As-tu pu retrouver d’autres personnes qui faisait Massa en Israël ?  
    Dans le séminaire j’ai trouvé quelques filles qui participent au programme Massa.

    M : Que comptes-tu faire en rentrant en France ? 
    Je ne compte pas revenir en France. Je m’inscris actuellement à l’oulpan Etzion a Jérusalem pour la session de juillet.

    M : Raconte ton arrivée en Israël ? les 1er jours
    Les 1er jours étaient un peu difficiles. L’adaptation, la colocation, le rythme… Mais finalement on s’y fait très vite et on apprécie chaque jour l’ambiance.

    M : As-tu eu peur avant ton départ ? 
    Avant mon départ j’appréhendais beaucoup. J’ai quitté mon travail pour participer au programme et j’avais peur de faire une erreur, de ne pas aimer le programme, de ne pas m’adapter, de perdre du temps. Avec du recul c’est l’une des meilleures années de ma vie et sûrement la plus riche.

    M : Parles-tu hébreu correctement ? 
    Avant le programme je comprenais assez bien l’hébreu et me débrouillais pour me faire comprendre. Aujourd’hui avec l’oulpan je me suis renforcée, j’ai plus de vocabulaire. J’ai aussi appris à lire et à écrire.

    M : Qu’est ce qu’il t’a manqué dans le programme ?
    Le programme était complet. Peut être qu’il manquait un peu d’ouverture sur l’extérieur. Ça aurait été sympa de rencontrer plus d’israéliens en dehors de la Midracha.

    M : Que penses tu de l’initiative Massa : permettre a tous les jeunes de 18 à 31 ans de découvrir Israël à travers de programme de longues durées ?
    Je trouve l’initiative de Massa de faire connaître Israël aux jeunes exceptionnelle. Je trouve que c’est une vraie chance de pouvoir bénéficier d’une telle expérience. Israël est un pays magnifique, il y a énormément de choses à découvrir.

    M : Qui t’a fait connaitre Massa et qui t’a inscrit ? 
    Je connaissais Massa déjà depuis longtemps. J’ai découvert ce programme sur Facebook et me suis inscrite.

    M : La musique ou le film qui représente le mieux ton voyage
    Si une chanson devait représenter cette expérience ce serait la Tikva. L’espoir qui devient réalité de vivre librement sur sa Terre.

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • scissors
    Le 17 juillet 2014Par Les programmes Massa

    Massa : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
    Je m’appelle Maya Politis et je représente le programme de Master « Etudes des Migrations ».

    M : Pouvez-vous présenter vos programmes ?
    Ce Master offre aux étudiants une vision globale des enjeux mondiaux et locaux de la migration; incluant des thèmes tels que la migration de main-d’œuvre, les réfugiés et demandeurs d’asile, la diaspora, les réfugiés politiques, l’identité et intégration ethnique. Tout au long de l’année, les élèves explorent les tendances actuelles, comparent les différentes politiques d’immigration et débattent d’un des sujets les plus controversés aujourd’hui. Ce programme international est l’occasion de faire partie d’une population étudiante diversifiée qui à elle seule permet de s’enrichir des expériences et des connaissances des autres et de créer un environnement unique pour apprendre.

    M : Dites nous le « petit plus » de vos programmes ? (lieu des programmes, organisations, ambiance, programme, diversité des propositions…)

    -          Valider un Master en un an seulement
    -          Appartenir à une communauté d’étudiants internationale et diversifiée
    -          Comprendre les enjeux des migrations à travers une approche interdisciplinaire
    -          Suivre des cours enseignés par d’exceptionnels professeurs et professionnels dans le domaine
    -          Comprendre les complexités globales des migrations à travers le contexte local d’Israel
    -          Obtenir une expérience professionnelle et des outils pratiques à travers des stages et voyages organisés

    M : Quelle est la population de vos programmes ?  (quel âge ont les participants en moyenne ?)
    Les participants proviennent du monde entier. Leur âge varie entre 23 et 40 ans mais la majorité de la classe se situe entre 25 et 30 ans. Pour s’inscrire à ce programme de Master, les participants doivent avoir validé au minimum une licence et posséder une passion dans le domaine des migrations.

    M : En quelles langues sont vos programmes ?
    Ce programme est entièrement enseigné en anglais.

    M : Quand débutent les prochains programmes ?
    Le prochain programme commence en Octobre 2014.

    M : Votre meilleur souvenir, anecdote, fierté en tant qu’organisateur ?
    Outre suivre des cours théoriques, les étudiants de ce Master participent à de nombreuses sorties organisées par le programme, réalisent un stage dans le monde professionnel et rencontrent de nombreux experts dans le domaine.

    M : Quelles sont les activités proposées dans le cadre de Massa sur place ? (rassemblement entre les différents groupes ? …)
    Les étudiants se voient offrir des excursions organisées pour visiter Israël ainsi que la possibilité de réaliser des stages dans des organismes en Israël.

    M : Votre slogan ?
    Notre slogan « Migration will define our future: Explore a global phenomenon through an interdisciplinary lens ».

    M : Qui doit-on contacter pour avoir plus d’informations ou pour s’inscrire ?

    Maya Politis
    Email : migrate[at]tau.ac.il

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , ,
  • scissors
    Le 10 juillet 2014Par Les participants

    Noémie Sultan a 17 ans a fait sa scolarité à de l’école juive (Ozar Hatorah) et était membre de mouvements de jeunesse (Tikvatenou). Cette jeune fille originaire de Sarcelles nous confie son expérience au sein de Hemdat Hadarom du Rav Elie Kling.

    Massa : A quel programme Massa  participes-tu ? 
    Hemdat Hadarom. C’est une mekhina  torani (prépa toranique) qui se trouve à Nétivot. Ce programme nous propose des cours de kodech, des cours de psychométrique et un Oulpan du ministère de l’Education. C’est un programme où l’on appartient tous en quelque sorte à une même famille. A chaque moment quelqu’un sera là pour nous si nous avons besoin.

    M : Pourquoi as-tu choisi ce programme  ? 
    Avant de choisir, Hemdat Hadarom j’ai hésité. Je m’étais renseigné sur plusieurs programmes. Mais après mûre réflexion, j’ai compris que c’était Hemdat qui me correspondait le plus, aussi bien d’un point de vue religieux qu’académique. Malgré les quelques inconvénients, Hemdat reste un programme exceptionnel et très enrichissant, un programme qui me permet d’évoluer dans le chemin que j’ai toujours voulu.

    M : Quelles sont les démarches pour s’inscrire à un programme Massa ? Sont-elles faciles ?
    Pour s’inscrire a un programme, la démarche est très facile, longue mais facile. Il suffit de remplir un formulaire sur le site de Massa.

    M : Quel ton meilleur souvenir ? 
    pendant un tiyoul à Eilat, tout en haut d’une montagne avec devant moi la Mer Rouge, à ma gauche Eilat, en face de moi la Jordanie et à ma droite l’Egypte. J’ai eu cette énorme impression de l’infinité de D… qui nous a donne un petit mais magnifique pays, entoure de pays ennemis, hostile à Israël  et pourtant qui reste l’un des pays, le plus développé du Moyen -Orient. Jamais je n’avais autant ressenti ce sentiment de fierté de toute ma vie.

    M : Quel ton pire souvenir ou « la galère » du voyage ? 
    Le pire souvenir depuis le début a été le retour du premier chabbat obligatoire avec l’envie d’aller 0 Jérusalem, l’attente dans la station et puis le bus qui passe devant nous et qui ne s’arrête pas… Le dernier bus était le lendemain matin!

    M : Est-ce que tu peux nous dire ce qui t’a le plus manqué en France pendant ton expérience en Israël ? 
    En vérité, mon Alya a été la chose que j’ai le plus attendue dans ma vie. bien sûr j’éprouve un manque mais il ne représente pas grand chose par rapport à la joie que j’éprouve d’être en Israël.

    M : Un petit conseil pour les futurs participants à Massa ? 
    Je conseillerai au futurs participants de Massa de bien choisir leur programme, en se renseignant et parlant autour d’eux mais également de profiter au maximum de leur année car elle passe a une vitesse incroyable.

    M : Quel est le « grand » regret de ton expérience ?
    Mon expérience avec mon programme Massa n’étant pas fini, je n’ai donc pas de regret pour le moment. J’en profite chaque fois un peu plus.

    M : Raconte-nous en quelques mots ton expérience en Israël ? 
    Mon expérience en Israël est une expérience inoubliable et extraordinaire. Elle me permet, chaque jour un peu plus de comprendre ce que je veux, dans quel domaine je veux travailler, elle fait partit en quelque sorte d’une certaine façon de ma construction personnel.

    M : Que comptes-tu faire en rentrant en France ? 
    Je ne compte pas rentrer en France, j’ai pour projet de rester en Israël et de commencer l’année prochaine une année de Shirout leumi

    M : As-tu eu peur avant le grand départ ?
    Je n’ai pas vraiment eu mon peur. Je savais que je n’allais pas être déçu malgré la difficulté.Mon arrivée en Israël n’est pas véritablement une arrivée que tout le monde connait avec les pleurs et les aux revoir des proches,  mais plutôt quelque chose de très joyeux qui m’a permis de retrouver en quelque sorte ma famille, mon frère et ma sœur..
    Cependant malgré cela, les 1er jours ou  j’ai vraiment compris que mon rêve s’était réalisé, il a fallut s’occuper des démarches administratives ou il y a eu quelques difficultés.

    M : Aujourd’hui, tu parles hébreu correctement ? 
    Avant d’arriver en Israël j’avais un hébreu de base c’est a dire, je comprenais assez bien mais je ne savais pas trop m’exprimer. Grace a l’Oulpan j’ai fortement progressé même si ce n’est encore le niveau auquel j’aspire, je sais me débrouiller dans la rue, me faire comprendre cela me parait pour instant un bon but atteint.

    M : Que penses tu de l’initiative Massa : permettre a tous les jeunes de 18 à 31 ans de découvrir Israël à travers de programme de longues durées ?
    C’est une idée assez extraordinaire qui donne la possibilité à des jeunes du monde entier de connaitre davantage notre pays mais également de s’y faire une place. Cela permet aux personnes qui doutent de pouvoir voir s’ils pourront y vivre et de permettre a ceux qui sont sure d’obtenir tous les moyens nécessaires pour une bonne intégration.  Personnellement, je ne vois pas comment j’aurai fait si les programmes d’intégration n’existaient pas la. Massa est une expérience exceptionnel qui donne la possibilité à tous juifs de réaliser LE rêve de nos ancêtres  :  retourner sur notre Terre.

    M : Comment as-tu connu Massa ? 
    Cela fait longtemps que je connais le projet Massa mais j’ai pu le découvrir encore plus lors de salon, mais également de visite dans le site.

    M : La musique ou le film qui représente le mieux ton voyage
    La musique ? je dirais  AT BANECHAMA de Shlomi shabbat, elle signifie pour moi le lien depuis toujours avec Israël, même s’il n’y a pas de lien avec les paroles.

    M : Un mot de conclusion ?
    Je suis satisfaite, je suis très heureuse et j’ai tout simplement jamais été autant épanoui.
    Je sais à présent sure que ma vie est ici est pas ailleurs. J’espère être un jour madriha d’un groupe dans l’optique de faire venir les juifs en Israël.

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , ,
  • scissors
    Le 3 juillet 2014Par Les programmes Massa

    M : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

    Maslul Ishi/ I-track, est un programme Massa mong qui permet à chacun d’avoir une expérience différente. Nous créons un programme pour que chacun puisse faire ce qu’il aime en Israël. Les participants ont juste à nous dire ce qu’ils ont envie de vivre, quelles activités ils ont envie de faire et nous organisons leur programme. Si le candidat a besoin de conseils pour définir ses envies, nous sommes là ! Maslul Ishi crée des expériences unique et sur-mesure et accorde une attention particulière à chaque candidat.

    M : Pouvez-vous présenter vos programmes ?

    Vous venez d’avoir votre bac ? Venez vivre une expérience dans une ville cosmopolite pour faire du volontariat et apprendre l’hébreu. Vous venez de commencer vos études supérieures ou vous êtes fraîchement diplômé ? Venez obtenir des crédits et une expérience grâce à un stage dans votre domaine.

    Vous êtes entre 2 boulots ? Vous voulez du changement ou vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchiez dans les autres programmes ?

    Ecrivez-nous ! Nous allons vous dire quelles sont les possibilités et nous allons construire ensemble votre programme idéal en Israël.

    Nous vous invitons à visiter notre page. http://bit.ly/ZWPBlI

    M : Dites nous le « petit plus » de vos programmes ? (lieu des programmes, organisations, ambiance, programme, diversité des propositions…)

    Nous comprenons que Maslul Ishi n’est pas un programme pour un groupe mais un programme sur-mesure où nous portons une attention particulière à chacun.

    Notre équipe est là à toutes les étapes, du premier contact avec le candidat pour composer le programme jusqu’à l’accueil en Israël, les accompagner durant leur séjour, les aider à s’adapter à la culture et pour répondre aux questions.

    Les participants peuvent décider dans quelle partie du pays ils veulent vivre. Nous proposons des logements à l’université de Tel Aviv ou nous attribuons une bourse à ceux qui trouvent leur logement par eux-même.

    II y a également la possibilité de loger sur le lieu du volontariat. Un des éléments de l’ADN de Massa, les participants décident de leur activité principale : étudier, stage, cours spécialisé parmi tant d’options et de spécialité.

    M : Quel âge ont les participants en moyenne ?

    Les participants à notre programme ont entre 18 et 30 ans.

    M : En quelles langues sont vos programmes ?

    Nos programmes sont en anglais, espagnol, hébreu et hollandais.

    M : Quand débutent les prochains programmes? 

    Chaque participant est libre de choisir la date de début de son programme et sa durée.

    M : Votre meilleur souvenir, anecdote, fierté en tant qu’organisateur ?

    Maslul Isi pourrait publier un livre sur les anecdotes de nos participants et leur expérience en Israël.

    Les plus gratifiants viennent des participants qui ont été volontaires auprès de personnes handicapée, d’adolescents en difficultés dans les hôpitaux et autre situations.

    Ils sont si accomplis et heureux de ce qu’ils ont réalisé qu’ils en sortent grandis.

    En tant qu’organisateur, nous pouvons voir que cela fait grandir et progresser les participants. C’est très gratifiant !

    M : Quelles sont les activités proposées dans le cadre de Massa sur place ? (rassemblement entre les différents groupes ?)

    Maslul Ishi organise tous les mois des activités et des séjours partout dans le pays. Ainsi que des activités culturelles israéliennes.

    M : Votre slogan ?
     » Vous en avez rêvé? nous l’avons rendu possible ! « 

    M : Qui doit-on contacter pour avoir plus d’informations ou pour s’inscrire ?

    Nurit Gershon
    Téléphone : 97235-301444
    E-mail : maslulishi[at]gmail.com

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , ,
  • scissors
    Le 29 juin 2014Par Les programmes Massa

    Ouverture d’un programme d’Etat diplômant à l ‘école TADMOR avec Massa.

    L’école TADMOR a été crée en 1962 par le Président David Ben Gurion et le Gouvernement israélien. TADMOR est détenue depuis sa création par le Ministère israélien du Tourisme et l’Israël Hotel Association.

    C’est l’école leader en Israël avec 700 étudiants par an et plus de 20 000 anciens dans le monde de l’hôtellerie, de la restauration, de la cuisine et de la pâtisserie sur un campus de 5 000 m² (salles, bibliothèque, hôtel, restaurant,..), basé a Herzliya Pituach. 

    C’est un programme alliant les cours pratiques & théoriques en français puis hébreu (300 heures), Oulpan intensif (300 heures), stages pratiques dans avec les restaurants et hôtels les plus prestigieux d’Israël (300 heures) sur 8 mois avec 3 spécialisations :

    Cuisine (halavi, bassari, poissons,..)
    Pâtisserie (pâtisserie française, israélienne,..)
    Food & Beverage (service, banqueting-events,..)
    Avec des Chefs israéliens et français et 100% CASHER

    Une 4e spécialisation Service hôtel est prévu pour Septembre 2014.

    Le secteur du tourisme et de l’hôtellerie – restauration est un secteur d’activité « phare » en Israël avec plus de 3,5 millions de touristes et un objectif de 10 millions de touristes d’ici 5 ans grâce aux accords de ciel ouvert signés en juin 2013 (arrivée compagnies low-costs).

    Ce programme ouvre droit aux bourses de Massa qui couvrent une partie du coût du programme.
    Coût du programme : 9.800$ sans logement / 12.800$ avec logement (Mercaz Klita Raanana)

    Contact : yona@tadmor.co.il
    Tel : +972.52.613.68.40 / +972. 99.52.50.00
    Facebook 

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , , , , , ,
  • scissors
    Le 26 juin 2014Par Massattitudes

    LES PRE-INSCRIPTIONS SONT CLÔTURÉES .

    NOUS VOUS ATTENDONS AU ICE BAAR A 19:30 !

    Après 1 ans d’attente et près de 200 étudiants déchaînés au ICE BAAR des Champs-Elysées,

    Viens toi aussi fêter la FIN DES EXAMENS pour THE AFTERWORK de l’année !!!

    Cette année de nombreuses surprises vous attendent, MASSA voit les CHOSES EN GRAND !!!

     

     

     

    GRADUATION HAPPY HOUR by MASSA c’est :

    Assister à l’un des plus gros AFTERWORK post exams où vous pourrez :

    Découvrir et poser vos questions sur les programmes de longue durée Massa en Israël avec tout le STAFF MASSA France

    Gagner un billet d’avion ALLER RETOUR pour ISRAEL en participant au concours organisé par Massa (pré-inscriptions en ligne obligatoire blog.massafrance.com/happyhour)

    Boire un verre entre amis, rencontrer de nouvelles têtes, mettre le feu au dancefloor !

     

    Assez de Blabla infos PRINCIPALES :

    Quand ? Jeudi 26Juin (ouvertures des portes à 19 h 00 )

    Où ? Ice Baar Champs Elysées Entrée par le 41 ter rue Marbeuf 75008 Paris

    Avec qui ? Près de 150 étudiants et jeunes professionnels de 20 à 30 ans (pas d’élèves de terminales)

    P.A.F 5 euros comprenant :

    - 1 consommation Alcoolisée ou soft au choix

    - Le droit de participer au concours (pré-inscription en ligne OBLIGATOIRE en bas de page)

    - Le concours massa c’est un quiz individuel ou chaque participant affronte les autres tour par tour sur des question de culture générales sur Israel et Massa pour le gagnant 1 BILLET D’AVION ALLER RETOUR pour ISRAEL (Vol Paris-Tel-aviv-Paris avec Elal en période creuse)

     

    INSCRIPTION SUR GUESTLIST OBLIGATOIRE

    Remarque : cette soirée bénéficiera d’un dispositif de sécurité important (inspections des sacs, détecteurs métalliques) toute personne contrevenant ne pourra accéder à l’événement. Les organisateurs de l’événement se réservent le droit d’entrée à la soirée. Cette soirée est réservée exclusivement aux étudiants (Bac+) et jeunes professionnels 20-30 ANS (une pièce d’identité sera exigée à l’entrée).

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
  • scissors
    Le 19 juin 2014Par Les programmes Massa

    Massa : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

    L’Université Hébraïque de Jérusalem est renommée mondialement. Première institution académique en Israël, classée 59e meilleure université au monde (ARWU 2013), offrant plus de 150 disciplines d’études et 4 campus universitaires, elle permet à chacun de s’épanouir dans une atmosphère internationale et de vivre une expérience des plus enrichissantes.
    http://new.huji.ac.il/en

    The Rothberg International School est la vitrine internationale de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Elle offre divers programmes en anglais destinés à des étudiants désireux de vivre une expérience académique unique en Israël. Les étudiants sont exposés à l’histoire d’Israël ainsi qu’à sa culture vibrante et à sa société plurielle, à travers des excursions, des activités spéciales et une interaction avec la population locale israélienne.
    http://overseas.huji.ac.il/

    M : Pouvez-vous présenter vos programmes ?

    L’Université Hébraïque de Jérusalem : Sciences Humaines, Sciences, Médecine, Droit, Agriculture, Nutrition et Environnement, Sciences Sociales, Médecine Dentaire, Médecine Vétérinaire, Centre Edmond et Lily Safra pour la Recherche sur le Cerveau (ELSC).

    The Rothberg International School :

    -          MECHINA : programme préparatoire post-Bac qui comprend : introduction aux études universitaires, enseignement intensif de l’hébreu, de l’anglais, préparation aux tests psychométriques, excursions et activités extrascolaires. Ce programme prépare les étudiants à intégrer plus facilement la vie universitaire en Israël.

    -          BASIS : Ce programme de Licence en 4 ans comprend une année préparatoire équivalente à la Mechina. Après réussite de cette année préparatoire les élèves intègrent directement la prestigieuse Université Hébraïque de Jérusalem sans avoir à passer les tests psychométriques. Ce programme post-bac est destiné à des étudiants particulièrement brillants, ayant obtenu une moyenne minimum de 12 au Bac. Ce programme est accessible dans certaines disciplines uniquement.

    -          UNDERGRADUATE DIVISION : L’école Internationale Rothberg à Jérusalem propose des programmes en anglais destinés à des étudiants inscrits à l’Université, n’ayant pas encore acquis une Licence et désireux de vivre une expérience académique unique en Israël. Les élèves sont exposés à l’histoire d’Israël ainsi qu’à sa culture vibrante et à sa société plurielle, à travers des excursions, des activités spéciales et une interaction avec la population locale israélienne.

    Le programme commencera avec un Oulpan intensif d’hébreu et se poursuivra avec un ou deux semestre(s) de cours dans la discipline qu’aura choisie l’élève, le tout dispensé par le prestigieux corps enseignant de l’Université Hébraïque de Jérusalem :

    • Etude du Moyen-Orient
    • Dance, Arts ou Musique
    • Israël : histoire, politique, société et droit

    Hébreu et Arabe

    • Bible, Archéologie et l’ancien Proche-Orient
    • Histoire juive, Civilisation et Education
    • Journalisme et étude des médias
    • Cerveau et sciences du comportement
    • Business…

    -          GRADUATE DIVISION : L’école Internationale Rothberg à Jérusalem propose des programmes destinés à des étudiants déjà titulaires d’une Licence, qui souhaitent prendre part à la recherche de haut niveau dispensée à l’Université Hébraïque de Jérusalem. Les programmes proposés sont offerts en collaboration avec les départements de Sciences Humaines et sociales, Droit, Médecine dentaire, et l’Ecole de Travail social et d’Aide sociale. Les cours sont dispensés en anglais par des membres de l’Université Hébraïque de Jérusalem ainsi que par des professeurs invités de marque. Les programmes de l’Ecole Internationale de Rothberg font partie intégrante de la recherche de pointe menée à l’Université Hébraïque de Jérusalem.

    • LLM en Droit international des affaires et propriété intellectuelle
    • LLM en Droits de l’homme et droit international
    • Sciences Bio-médicale et médecine dentaire (M.Sc)
    • Master d’un an : Israël – Société et politique
    • Master en Etudes juives
    • Master en Education juive
    • Master en Etudes islamiques et études du Moyen-Orient
    • Master en management associatif et leadership
    • Master en Bible et Proche-Orient ancien…

    M : Dites nous le « petit plus » de vos programmes ? 

    Jérusalem est bien connue pour sa riche histoire, ses lieux saints ainsi que ses attractions touristiques. Une cité sacrée pour le judaïsme, la chrétienté et l’islam, la ville de Jérusalem est une conjugaison du passé avec le présent et la modernité. Cette métropole florissante est riche en culture, en galeries d’art, en musées, en théâtres, en salle de concerts, et en sites archéologiques. Des festivals passionnants, des expositions ainsi que des conférences internationales et d’autres nombreuses manifestations s’y tiennent tout au long de l’année. Capitale de l’état d’Israël, Jérusalem n’est pas seulement la maison des instances dirigeantes du pays, des monuments nationaux et des institutions culturelles, mais aussi un centre politique d’importance nationale et internationale.

    M : Quelle est la population de vos programmes ?

    De 17 à 77 ans :) ) En général 20-30 ans.

    M : En quelles langues sont vos programmes ?

    Hébreu, anglais

    M : Quand débutent les prochains programmes ?

    Été 2014 et les Ulpans à partir du 24 juin 

    M : Votre meilleur souvenir, anecdote, fierté en tant qu’organisateur ?

    Une après-midi, réunion d’information autour des programmes préparatoires (Mechina et Basis) qui devait réunir une dizaine de personnes et qui en a finalement réuni une vingtaine à Paris, dans la cuisine des bureaux de l’UHJ à Paris sous 35°. C’était très enrichissant.

    M : Quelles sont les activités proposées dans le cadre de Massa sur place ? (rassemblement entre les différents groupes ? …)

    Activités extrascolaires, excursions, etc.

    M : Votre slogan ?

    « Where brains meet », where else?

    M : Qui doit-on contacter pour avoir plus d’informations ou pour s’inscrire ?

    Yonith Benhamou
    Téléphone : 01.77.35.19.49
    E-mail : ybenhamou[at]uhjerusalem.org
     

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
    Tags: , , , , , , , , , , , , ,
  • scissors
    Le 12 juin 2014Par Les participants

    « Je m’appelle Deborah Ellezmi , je viens d’avoir 18 ans et je viens de Marseille.
    J’ai choisi d’aller a Hemdat Hadarom car le programme décrit par le Rav Kling m’a plu et correspondait a mes attentes ainsi qu’a mon idéologie religieuse et sioniste.
    S’inscrire à massa n’a pas été très compliqué car j’étais entourée de personne dans le même cas que moi , et puis le site de massa peut parfois aider .. La seule chose sur laquelle il faut faire « attention » ce sont les mails qu’il faut tout le temps relancer de peur qu’on oublie notre dossier !

    Pour les futurs candidats massa , je conseille de pas attendre trop longtemps avant de relancer un mail à Massa ! Si la réponse se fait tardive , renvoyer un mail et vous pouvez même demander de l’aide sur le mail particulier de massa et normalement il vous réponde dans la semaine.

    Mon meilleur souvenir à Hemdat Hadarom pour l’instant fut le tiyoul de 3 jours à Eilat qui permet de mieux se connaître et découvrir la terre d’Israël sous un angle différent et profiter pleinement de ses richesses.

    Par contre pour les galères ça arrive aussi de temps en temps et pour moi ça concerne presque toujours les bus ! Israël est un petit pays ou l’on peut voyager facilement de ville en ville mais il faut bien se renseigner et sur les horaires et sur les différentes stations possibles !

    Faire aussi attention a la galère de la RavKav (l’équivalent de la Navigo ou Transpass en Israël) qui est très très utile mais on peut parfois se faire arnaquer par les chauffeurs qui voient de suite que nous sommes des Olims Hadachims !

    Bien sur ce qui manque le plus en Israël c’est la famille qui reste en France .. Mais aussi la rue , le quartier et même la synagogue manque énormément ! Ce sont nos repères et on a parfois hâte d’y retourner !

    Pour l’instant Barouh Ha-Chem je n’ai pas de grand regret , la seule chose sur laquelle j’aurais peut être du plus sérieusement me mettre c’est la réflexion sur mon futur ! Ça arrive beaucoup plus vite que ce qu’on croit , et savoir ce qu’on fera plus tard facilite grandement les différents choix a faire pendant l’année !!
    Moi beezrat Ha Chem j’espère rester en Israël l’année prochaine mais a part ça je ne sais pas grand chose , peut être faire le chirout leoumi ou bien rentrer directement a l’université (avec une préférence pour le Mahon Tal)

    Mon programme m’a permis de découvrir Israël d’un autre point de vue que la petite française qui vient manger son shwarma sur Ben Yehouda !

    Mon expérience en Israël s’est ponctué de plusieurs tiyoulims et sorties dans différents endroits d’Israël et m’a permis de me mettre a la place d’une Israélienne pendant 1 an : parler hébreu dans les bus , commander en hébreu , en avoir marre des touristes , s’imprégner de la Kedoucha de la terre , profiter pleinement de nos fêtes juives et développer un sionisme et un amour de cette terre inconditionnel !
    Mes premiers jours ont été d’une facilité étonnante ! Je n’ai pas tellement eu peur avant mon départ simplement car j’avais véritablement envie de faire cette expérience alors je me suis facilement habituée a l’ambiance israélienne et j’ai rapidement compris les « trucs » important a connaître pour survivre en Israël ! Et bien sur j’avais mes copines avec moi alors tout était pour le mieux !
    Pour l’instant je ne suis pas bilingue mais je sens un réel progrès en Ivrit grâce à l’oulpan mais aussi et surtout grâce a la vie dans la rue !
    Les programmes massa nous accompagnent bien dans notre alya , mais c est vrai qu’une aide pour les années, après cette année d’intégration, serait la bienvenue ..

    Peu de rencontres sont organisés avec des universités , ou des personnes ayant fait le chirout leoumi ou l’armée ! C’est ce qui me manque pour l’instant le plus cette année .. Moi qui ne sais pas encore vers quoi me diriger , je n’ai eu que très peu de renseignements pour les année à venir.
    Mais l’idée de massa est excellente et permet à de nombreux jeunes de découvrir la magie de notre Terre et leur faire comprendre que leur place est ici afin de participer à son développement ! Massa joue un véritable et important rôle dans l’alya des jeunes après le bac !
    Il est évident que je recommande massa auprès de ceux qui veulent venir en Israël !

    Massa nous aide financièrement et psychologiquement à faire notre alya , et il suffit de bien choisir son programme massa pour profiter à fond de son année d’intégration tout en commençant à construire son avenir en Israël !
    Personnellement j’ai connu massa grâce a mon école , déjà de base sioniste (le Gan Ami) mais aussi grâce à de nombreux amis ayant suivi ce parcours également.

    La musique qui pourrait bien correspondre à mon voyage serait On my Way de Phil Collins (Je m’en vais , la chanson de frère des Ours en français ).
    Par contre aucun film ne correspond parfaitement a cette expérience , car c’est vraiment quelque chose d’unique .. Et chaque expérience est différente et personnelle ! »

     

    Facebook Tweet Email Pinterest Googleplus
Social links powered by Ecreative Internet Marketing